spécialiste en voyance par téléphone

Anciens éditos



04/01/2020 Le point : obligation forcée
Il semble que la justesse de l'Édito ouvrant 2021 se soit confirmée au gré des 6 premiers mois. Las, force est de dire que l'apeurement viole les libertés par des responsables peu compétents. Pandémie, disent-ils pour justifier de leurs errements. Vaccination obligatoire pour ne pas reconnaître leur méconnaissance du sujet, aventureux dans des propos contradictoires, ils affirment la panacée universelle vaccinant pour restreindre les prochains variants. Après avoir cependant dit que le covid-19 reviendrait sans modification . D. RAOULT aurait-il eu raison en disant que le covid-19 était passé et qu'il reviendrait transformé, qu'il y aurait de multiples variants ? 4ème vague au présent, 5ème vague en avenir proche mortifiera les vaccinés comme les non vaccinés. Recettes d'antan peu crédules pour les financiers chimiques, à l'aune de l'indifférence feront bas profit. Peuples d'aveugles d'un immédiat satisfactoire, entrent avec célérité dans la privation individuelle au bénéfice d'un collectif limité qui œuvre à l'imposition d'une dictature privative de choix unipersonnel. Ambiance de vautours guettant leurs proies, résistez par la prière sera recommandé.
édito juillet 2021
04/01/2020 Année 2021, Noir, impair et manque
Tout d'abord, nous vous présentons nos Vœux pour cette Nouvelle Année, faits d'espérance dans la foi indéracinable ! Une année en 5, 3, 2, soumise aux caprices du Temps, elle est d'humeur variante, usant de volte-face, de soubresauts, d'impétueuse nervosité. Vous l'aurez compris, rien ne sera facile : elle fonde l'expérience dans l'inexpérience qui sera chère à payer. Avec elle, les accords volent en éclat, les paroles cinglent autant que le couteau jouxtant à côté. Dans sa symbolique, elle représente le monde en proie à ses passions, porté et emporté par l'urgence sur un viatique d'ignorances où elles vont s'épanouir pour délester l'escarcelle. Elle porte en elle les conflits, les mauvais choix. Aussi, climat mutant oblige, elle n'est pas une année de tout repos. Comme je vous l'ai indiqué pour l'année 2020, elle est la suite de ce qui n'a pas été correctement traité précédemment. Beaucoup de communications et de verbiages au pied des sots marqueront un air pestilentiel. L'eau tonne, un temps marqué. En couleur rouge, elle pourrait avoir comme emblèmes le coquelicot, la rose rouge, le dahlia noir. Cultivez votre couleur chaque jour !
édito juillet 2021
04/01/2020 Temps passants
Avez-vous perçu pourquoi j'avais baptisée l'année 2019 " l'Année du Commencement " ? Elle est annonciatrice des années à venir en termes de dureté et de souffrances. 2020, en numérologie est une année duelle, elle n'est pas sans repos ni sans risques. C'est une année fortement émotionnelle dans laquelle vont s'affronter les égos et les passions guerrières. L'incompréhension dirigera les débats, qu'ils soient privés ou publics, les associations politiques, les accords entre états feront l'objet de revirements entrainant la déstabilisation au niveau mondial. L'instabilité profitera aux financiers, bien qu'eux-mêmes auront à essuyer le revers des infortunes. Une année de pagailles, de désordres grandissants qui s'échelonneront sur les douze mois. Les périodes les plus marquantes, en dehors du mois de janvier, seront pour la première période les mois d'avril et de mai 2020 significatifs d'un mois de "paiement" ; la deuxième sera de juillet - septembre ; novembre et décembre clôtureront la fin de l'année par un paroxysme à reporter. Inflations et déflations figureront au menu. Un vert kaki couronnera l'ensemble.
édito juillet 2018
31/12/20189 passants
Après des mois où le message que j'ai précédemment délivré a trouvé sa réalisation par les diverses manifestations, vient le nouveau message que je retranscris tel que je l'ai reçu, sans vouloir lui donner une interprétation. A l'aube où la mariée change de couleur, se situe le commencement. Mai se pare de rutilance pour faire les yeux doux aux prudents peu avisés qui se préservent, las tout perdront. Juillet, du passé issu, viendra rappeler l'inhérence des actes à la répétition consommée. Du temps de jadis ressortira l'emblématique parodie, au front monteront les nations, partout se répandra de l'arme à larmes. Mensonges du temps à la faveur gagnée, le réveil brutal révèlera le mirage et l'emprisonnement mal dirigé. Cacophonies en pleurs unis, l'expression au sein meurtrie, au neuvième en force trouvera sa réalité. Alors, s'installeront les blocages, les heurts au-devant des malversations et des tromperies. Les semences de la dictature lèveront, Europe en désuétude dessaisie de son autorité à la chute se précipitera. 20 ans, sera le chifre, 20 sera l'achèvement. 2019 une année de réflexion où il sera préférable de ne pas croire aux paroles publiques. Quelle couleur vous habillera en 2019?
édito juillet 2018
15/07/2018 Temps passants
Un semestre passé ayant entraîné quelques troubles et manifestations, cloches battant à l'envie de venir en leur bergerie. Plus prosaïquement, de politiques en politiciens réunis à l'un dévoyé, on s'aperçoit du déshabillage de Paul pour vouloir habiller Louis déjà pourvu à outrance. Quoi de plus naturel que celui de combler le nanti du superflu nécessaire au démuni, ce qui démontre que le politicien a encore de beaux jours devant lui tant le miroir dont il use fait encore illusion. Cloches agitées! Des liesses estivales, où le soleil rend le regard moins observateur de fans sortis à l'occasion, estompent par cris de joie les intrigues financières du perverti. Regard vers le futur annonciateur d'un second semestre qui s'annonce sous des couleurs vives ternies au sud ouest. Septembre noir ou rouge selon l'orientation de l'astre inonde de larmes les visages en tristesse ; loup voit sa proie approcher. Au temps d'un capital sans capitale, proche est le jour où l'intérêt échoit. Octobre, novembre, des heurts suite aux révélations économiques tronquées qui seront mises au jour. Décembre peut marquer une acalmie de courte durée. God save the Queen.! Qu'en est-il pour la France que Dieu oublie selon sa prophétie ? Avez-vous fourbi vos arguments ?
édito juillet 2018
01/01/2018 Nouvelle Année et nouvelles cloches
Comme l'on dit, les cloches ne sonnent pas qu'à Pâques! Après celles du traineau du Père Noël, chargé des traditionnels cadeaux, arrivent en carillonnant celles du Nouvel An, scintillant de leurs mille lumières et resplendissant d'artifices étoilés dans les cieux. 2018 une année miroir dans lequel s'étend le Maître Nombre 11. Nombre générateur de rébellion et de révolte, c'est un nombre qui laisse dans son sillage des dégâts sentimentaux et affectifs tant les désaccords peuvent être empreints de violence. Il impacte fortement les éléments naturels (eau, feu, terre, air) qui sont ses appuis dans lesquels il se défoule et se nourrit de ses défoulements. A ce titre, il joue sur tous les évènements dignes de films catastrophes. Béziers 2018, Paris 2020 aux sons des cloches se rejoindront. Faisant suite à 2017, cette année 2018 sera marquée à milieu par contreforts cinglants. Temps de l'évènement, en cohortes et kyrielles anonymes pousseront les vestiges anciens au renouveau de l'espérance déjà estompée des souvenirs. Une année où le nombre 18 cache les intrigues mais ne peut les empêcher de paraître au grand jour. Le proverbe dit que le temps qui avance conduit inexorablement à son échéance. Quelle est la vôtre pour vos objectifs ?
édito juillet 2018
15/08/2017 Septembre sera noir
Alors, entendant sa voix, sa voix qui souffle en mon esprit ces mots de futur, je notais rapidement septembre sera noir. Déjà que l'édito des premiers mois de l'année 2017 se vérifie et continue car tout ne s'accomplit en immédiat, je m'obligeais à me détacher pour ne pas sentir la froidure de ce message m'envahir. Rouge, en ésotérisme, revêt un sens symbolique très fort mais "noir" est très largement supérieur! Puis, ce "néant" glissa jusqu'à novembre. Etrangeté du destin, d'Arvernes à Cologne, l'axe sera déstabilisé. Je sentis ma pensée être conduite vers la prophétie des légistes déjà publiée. Que veut-on me faire comprendre ? Je sais que Cette prophétie est déjà en oeuvre, serait-ce une accentuation ? Une atteinte à l'autorité de l'Etat ? Cologne est plutôt germanique, faut-il entendre les Etats nations ? S'agit-il d'un axe en lien avec des accords tramés dans le secret qui seront mis à jour et feront trembler l'Europe ? La naissance d'une opposition donnant lieu à un conflit ? Je sais par expérience qu'il faut laisser les interprétations de côté pour ne citer que le message. Ce qui est sûr, ce ne sera qu'après les élections françaises et allemandes que la période septembre à novembre sonnera son accomplissement en ouvrant la porte aux lamentations par suite de sombres destructions.
septembre 2017
10/01/2017 2017, encore !
Mon dernier édito clôturant l'année 2016 ne s'était pas trompé. Louchvar (la Russie) a bien abouti dans ses manigances, notamment sur le sol américain et syrien, d'où la qualification de "Mon Dieu" qu'il m'avait donnée. Le reste de l'édito concernant octobre et décembre se révèle également exact sur les désillusions et la morte saison désillusionnée (parti socialiste. Guère augure pour 2017 qui fleure pourtant l 'espérance naïve. Alors, que peut réserver cette année en "7" où quelques journalistes économistes veulent voir le chiffre avantageusement? Il est exact qu'un fol otpimisme se voulant rassurant se dispersera dans les esprits alanguis par distraction. De la boutonnière à la pointe, la fleur se dépècera, étrangeté de ce cortège qui se mouvra, masques tombés sur des visages pâles de stupeur à la découverte de l'ampleur du désastre. Espérance timide au sein que l'égoïsme aura asséché, lait et miel se raréfieront. Différences, exacerbation, ethylique vapeur ne résoudront pas la situation. Europe en deuil, exit porte sa croix. Méditerranée en bleu ne restera, blancheur de l'écume sera teintée sur les plages. Mais Louchvar continuera son oeuvre, à quand le banquet auquel il veut convier les uns ? Que personne ne s'y trompe, les valeurs s'estompent dans le coeur des hommes. Trump maison-dieu pour les puristes, GÉole veille.

édito janvier 2017

03/09/2016 D'une voie fluette
Aurai-je dû écrire "d'une voix fluette" ? Ces mois de fin d'année 2016 sont respectivement des mois 9/25 ; 1/26 ; 11/27 et en clôture 3/12/28. Nombres qui pour le numérologue prennent un sens directionnel particulier. Ainsi, septembre en 9 issu de 25 (j'ai fait un raccourci), il s'agit d'une fin qui se déroule dans l'indifférence ; cela touche tous les domaines, un désabusement qui s'est profondément enraciné. Octobre répond aux initiatives d'ordre divin ; ce sera donc une question de religion. Novembre, mon Dieu! Décembre couronnera l'année par quelques avatars dont le fruit sera à c?ur figurant morte saison illusionnée. Nuitamment, que se passe-t-il ? D'où viennent ces bruits inattendus bien que prévenus de leur arrivée ? Stupeur du Grand Veneur aux palais inaccessibles et pourtant si proches à s'effriter. Da! Dodelinant de la tête, il regarde son ?uvre qui prend forme et s'étend, tel Louchvar qui attend son heure pour récolter pour contenter son insatiable appétit. Yeux vidés de leurs larmes ne coulent plus, alors colère intérieure gronde de l'insatisfaction prolongée de l'inaction. Prendre le temps, ne pas tomber dans le leurre, deviendra un avantage certain pour se prémunir et agir à temps. Qui aura cet oeil alerte et avisé au milieu du mutisme où la voix est plus que fluette ?
28/06/2016 C'est au mois d'août
Selon l'adage, c'est au mois d'août qu'on fait les fous.
Août! Un mois où il fait si chaud que, par habitude, la violence se mêle, déclenchant ses orages qui éclatent en tous milieux. La tradition retrouve ses racines pour se déverser, tel un défouloir, en tous horizons sans que puissance ne puisse prévoir.
D'août à septembre, il n'y a qu'un glissement rapide qui se crée, vaste et amplifié par les ondes qui le porte longuement, côtes à l'intérieur submergées à l'ouest sud.
Partance au gré du vent, capitale sera loin des inquiétudes et prônera une satisfaction que seuls ses élus applaudiront d'un aveuglement cinglant qui, d'octobre en décembre les frappera tous conjoints, les plats resservis ne seront pas appréciés, les erreurs rattraperont le temps de concorde perle de rosée s'évaporera par insipidité et vivra sans lendemain.
Au sein ne voudra plus boire tout en voulant encore téter le pis qui ne porte plus de lait, mamelles si éloignées que la mer ne fera que boire creusant davantage le fossé entre les rives albionesques. Aux cris de tractations, dards inoffensifs et impuissants cité ne fera que darder.
A out ou bien Août, le sort se trouve jeté, la raison déchargée emporte les amarres du passé pour ne voir quelle rive sera accostée.
prophétie voyance 2016 prevision dzongkapa voyance
31/12/2015 Liberté
Quelques heures à peine d'une liberté qui s'éteint à la flamme du désir d'un renouveau se finissant à peine commencé d'un ambitieux neuf vieilli.
16 en 2000! Que de symbolismes attachés à ce nombre du passé qui vient dans le giron du 20 livrer ses ivresses inhalées d'inodores parfums. Une année collective d'origine karmique, de frère à frère, ennemis travestis, rien détonnant ne sera sur prise. Vérités resurgies, l'heure des comptes à l'étal sans partage explosera de ses baudruches, mensonges éhontés à point décomptés. Plus de règle, la mouvance sous les pas de l'incertitude fluctuera pour chaud et froid servir de vide selon la besace. Perles cuirassées inondant, mère entonne le chagrin du lointain bruit au plus proche venu. Départ du flambeau de Lumière, à l'Orient ne poindra plus douleur au coeur de l'opprimé des sommets. Au nord de France, grande frayeur se répandra sur le sol, fronde à germaine inflexible en vague submergera. Au sein des saints paraîtra au jour l'impensable inconduite. Les alliances intérieures produiront un schisme profond. L'Europe aux jours s'estompe dans la future nuit.
Une grande nervosité présidera les actes rendant ceux-ci plus catastrophiques que la catastrophe.
Là où commencera le défilement de la route s'arrêtera le chemin. Méditer sur ce qui a déjà été dit sans avoir été entendu sera plus utile.
prophétie voyance 2016 prevision dzongkapa voyance
31/12/2014 2015, le pavé
L'année 2014 s'éteint, Vive L'An 2015 selon la coutume. Année 8 qui arrive en même temps que le temps hivernal fait son apparition. D'aucun superstitieux y verrait un signe du destin. En sera-t-il ainsi ? Le Roi et ses 12 ministres vont prendre place. Leurs décrets se répandront de jour en jour pour atteindre chaque foyer, accentuant à c?ur des réjouissances disparues. Fils du temps qui se perpétue, le ministre fiévreux d'avant le printemps annoncera ses premiers effets, signe avant-coureur du courroux de mars. Hypothèque sur le futur, l'engorgement se fera ressentir, rebondissant sur Julie avant d'atterrir sur la belle d'octobre. Belle dans le champ aura troqué sa chemise à l'épouvantail hurlant, chicane d'hurricane aux cascades déferlantes d'une eau de fond. Le feu attisera les débats jusqu'au fond des contrées. Capitale sera en verve affolée, chevauchant un destrier à l'armure de fer visitera les pavés de son pas marqué. Etrange cérémonie où les festins ne sont point appréciés mais supportés au glas qui sonne. L'épître se dépêche pour investir le temps d'une prosodie choquant le corps des mots et les pensées, de quart en quart, au final verra son cycle révolu.
2015, une année à marquer d'une pierre, de quelle couleur peindrez-vous la vôtre ? Le sot ignore le sceau, l'intelligent l'intellectualise pour en faire des jeux de l'esprit. Le sage se tait et comprend.
edito-dzongkapa, année 2015

Annuaire Web France